Blogue

Flatter des animaux rend heureux

  • De Pauline-Gervaise Grégoire
  • 1 commentaire

Flatter des animaux rend heureux

Les madelinots sont réputés pour leur accueil.

Force est de dire qu'ils ont de la compétition à bien des endroits. Et particulièrement à Morro Bay, Californie.

Le genre d'accueil et de résidants souriants à la puissance mille, au point où tu te dis:  "OK... j'ai mal aux joues. On se donne un break là? "

Les enfants disent merci... Ça fait sursauter.

Tous rationnent l'eau religieusement, la sachant précieuse.

Des déchets dehors? Never!

Coudonc...Serait-ce le pot légal qui en serait la cause? Ou plutôt... la nature et le rapport qu'ils entretiennent avec elle.

Car Morro Bay se situe entre deux réserves marines et trois parcs d'état. On y croise autant d'animaux que de crottes de chien dans les rues de Paris. 

C'est bien connu que le contact avec les animaux fait du bien dans ce monde techno et aseptisé. On a besoin de câlins. La preuve, l'explosion des pitous domestiques.

Je prédis d'ailleurs qu'à ce rythme, les canins auront le dessus sur la race humaine. Les chiens promèneront sous peu l'homme en laisse.

Revenons à Morro Bay.

Me sentant comme Alice au pays des merveilles devant autant de bestioles sympathiques, je ne peux que sourire. 

Regarder les surfeurs batifoler au milieu des dauphins, les coureurs pieds nus sur la plage parmi les oiseaux, et les loutres s'enrouler dans leurs algues tels des sushis au milieu du port. On sent l'harmonie et le respect.

Une égalité de bibitte à bibitte.

Pas de surprise que les gens semblent heureux.

Et si la recette du bonheur se trouvait dans le regard amoureux d'une marmotte reconnaissante?

 

 

 

 

Partager
Ancien commentaire